• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 octobre 2008

La communauté sahraouie en Espagne dénonce la répression marocaine au Sahara occidental

20102008

Chahid El Hafed, 20/10/08 (SPS) La communauté sahraouie en Espagne a dénoncé la répression infligée récemment par les forces de sécurité marocaines contre les citoyens sahraouis sans défense dans les territoires occupés du Sahara occidental, a rapporté un communiqué de cette communauté parvenu à SPS.

La communauté sahraouie en Espagne a également condamné les graves violation des droits humains commises par l’Etat marocain dans les territoires occupés du Sahara occidental, notamment contre les défenseurs sahraouis de droits de l’homme, exprimant sa solidarité inconditionnelle avec la lutte du peule sahraoui pour l’autodétermination et à l’indépendance.

Elle a en outre appelé à la libération immédiate et inconditionnelle des prisonniers politiques sahraouis qui croupissent encore dans les prisons marocaines.

Par ailleurs, les prisonniers politiques sahraouis dans la Carcel negra d’El Aaiun ont dénoncé « avec force » les récentes agressions perpétrées par les geôliers de l’administration pénitentiaire de cette prison à l’encontre des prisonniers politiques sahraouis, Bachir Ben Taleb et Chikhi Brahim, saluant la résistance pacifique du peuple sahraouis pour l’exercice de son droit inaliénable à l’autodétermination, a indiqué notre source.

Pour leur part, les citoyens sahraouis à la ville occupée du Sahara occidental, Boujdour ont rendu public, samedi un communiqué dénonçant l’arrestation des forces militaires marocaines de trois jeunes sahraouis au sud de Dakhla occupée, réitérant leurs attachement constant au seul et légitime représentant du peuple sahraoui le Front Polisario, a ajouté la même source.

Il s’agit de : Abba Ali Elmeki, Ahmed baba Baby et Elmensouri Mohamed Ghali qui tentaient rejoindre la partie libérée du Sahara occidental, selon le communiqué.

Les forces de répression marocaines avaient interdit l’organisation d’un sit-in pacifique des citoyens sahraouis à la ville de Tan-Tan (sud du Maroc) condamnant les lourdes peines d’emprisonnement allant de 4 à 15 ans de prison ferme contre des prisonniers politiques sahraoui par la Cour de première instance à Agadir (Maroc), en raison de leur opinion politique en faveur de l’indépendance du Sahara occidental, a regretté la même source. (SPS)




Acquittement de Mr. Boullahi SADDYK

20102008

a cour d’appel d’El-Ayoune a décidé aujourd’hui lundi 20 octobre 2008, d’acquitter le membre du bureau exécutif de l’ASVDH, Mr. Boullahi SADDYK.
Nous rappelons que Mr. BOULLAHI, né en 1958, père de deux enfants et rescapé du bagne secret Kalaat Meguouna où il avait passé 10 ans en compagnie de Mr. Brahim SABBAR entre 1981 et 1991, avait été arrêté le vendredi 27 juillet 2007, à Guelmim, et avait été transféré à El-Ayoune où il avait été détenu, au centre de la police judicaire, jusqu’au dimanche 29 juillet vers 13 :00 GMT. Mr. BOULLAHI avait comparu devant je juge d’instruction qui avait décidé d’instruire un procès contre lui pour création d’une association non autorisée. Le jeudi 1er Novembre 2007 la cour du premier degré avait condamné Mr. BOULLAHI à six mois de prison ferme.
En outre, les membres de l’ASVDH continuent d’être victime d’harcèlement par les agents de la police marocaine. Ainsi hier, dimanche 19 octobre 2008, Mr. Brahim DAHANE, président de l’ASVDH, Mr. Mohamed Fadel ELHAIRACH et Mr. Dahha RAHMOUNI, membres du bureau exécutif de l’ASVDH, ont té arrêté par des agents de la police, en civil, qui leur ont dit qu’il ne doivent plus venir au quartier L’ERAC où habite Mme. Elghalia DJIMI, vice présidente de l’ASVDH, et son mari Mr. Mustapha DAH. Nous rappelons aussi que Mr. Brahim SABBAR avait aussi été interdit de venir au même quartier, jeudi 16 octobre 2008.
Par ailleurs, l’ASVDH a été informé sur l’arrestation d’un jeune sahraoui à Smara. Selon sa famille, Mr. Abba Ali AHMIM (né en 1979) a été arrêté le samedi 18 octobre 2008 vers 21 :00 GMT à Smara par la police judiciaire et a été transféré à El-Ayoune le même jour vers minuit. Mr. AHMIM a comparu devant le juge d’instruction aujourd’hui lundi 20 octobre 2008 vers 14 :00 GMT. Le juge a alors décidé de l’incarcérer à la prison noire à El-Ayoune. Et toujours selon sa famille, Mr. AHMIM avait des traces de mauvais traitement sont apparentes sur lui, surtout sur son visage, lors de sa comparution devant le juge d’instruction. Mr. Abba Ali AHMIM est accusé des mêmes charges que Mr. Brahim CHEIKHI, en l’occurrence : brûler une voiture d’un policier à Smara.







LULLY CONSEIL : de vins, de... |
le blog du savoir |
Actus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalousie
| Nemanor
| Nehemiah The Story