• Accueil
  • > Sàhara
  • > Appel au Conseil de sécurité de l’ONU à s’opposer aux pratiques coloniales marocaines

Appel au Conseil de sécurité de l’ONU à s’opposer aux pratiques coloniales marocaines

31 10 2008

Alger, 29/10/2008 (SPS) Les participants aux travaux de la journée parlementaire sur le thème « droit international, les bases juridiques de l’autodétermination des peuples: cas du Sahara Occidental », ont appelé mardi à Alger le Conseil de sécurité de l’ONU à s’opposer aux pratiques coloniales marocaines.

A la fin des travaux de cette rencontre, les participants ont appelé, dans une déclaration finale, le Conseil de sécurité à « assumer ses responsabilités, à s’opposer aux pratiques coloniales marocaines, à amener le Royaume du Maroc à revenir à la légalité et à appliquer les résolutions onusiennes qui soutiennent la lutte légitime du peuple sahraoui, et de son représentant le Front Polisario, pour recouvrer ses droit nationaux ».

Ils ont, en outre, mis l’accent sur la légitimité des droits des peuples à l’autodétermination, rappelant que « le conflit du Sahara Occidental est pour la communauté internationale une affaire de décolonisation ». Les efforts consentis en vue du règlement de ce conflit visent à « permettre au peuple sahraoui de décider de son destin à travers un référendum libre et transparent », souligne encore le document.

D’autre part, le document a relevé l’importance de cette rencontre entre les parlementaires et les représentants de la société civile qui intervient à la veille de la célébration du 54e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération, qui symbolise la lutte de tout un peuple contre le colonialisme, le racisme et le sionisme, et pour la liberté et l’indépendance.

Par ailleurs, les participants n’ont pas manqué l’occasion de saluer « la résistance du peuple sahraoui dans les territoires occupés » tout en mettant en exergue l’action des militants du Front Polisario qui se sont engagés dans les plus rudes circonstances à protéger le droit du peuple sahraoui de décider de son avenir, de jouir de sa souveraineté sur ses territoires et de vivre dans la paix, la dignité et la liberté ».

Cette journée parlementaire a été organisée à l’initiative de la commission des Affaires étrangères, de la coopération et de la communauté de l’Assemblée populaire nationale algérienne (APN) avec la participation de plusieurs juristes, universitaires, élus locaux et représentants de la société civile et des deux chambres du parlement. (SPS)


Actions

Informations



Laisser un commentaire




LULLY CONSEIL : de vins, de... |
le blog du savoir |
Actus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalousie
| Nemanor
| Nehemiah The Story