• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Le Front Polisario réitère sa demande d’inscrire la protection des droits de l’Homme au titre des prérogatives de la MINURSO

1112008

Bir Lehlou, 31/10/2008 (SPS) Le Front Polisario a dénoncé la poursuite des « violations graves des droits de l’Homme » par les autorités marocaines dans plusieurs régions du Sahara Occidental occupé et dans des régions du Maroc où vivent les sahraouis.

Dans une lettre adressée par le secrétaire général du front Polisario, Mohamed Abdelaziz au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, le Front Polisario a réitéré sa demande « d’inscrire la protection des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés au titre des prérogatives de la Minurso » (Mission de l’Onu pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental).

La lettre révèle également les derniers développements des évènements qui ont fait des victimes parmi les citoyens sahraouis dans la ville d’Assa au sud du Maroc depuis lundi matin lorsque des travailleurs et chômeurs sahraouis s’étaient réunis dans un sit-in pacifique au centre-ville pour protester contre le chômage et les conditions de travail.

Les personnes rassemblées « ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre marocaines (…) ce qui a fait plusieurs blessés parmi les manifestants pacifistes alors que d’autres ont été interpellés », précise la même source.

D’autres sahraouis ont organisé près du siège de la commune d’Assa des manifestations pacifiques pour protester contre la répression dont ont fait l’objet les premiers manifestants et appeler à la libération de tous les détenus politiques sahraouis.

Ces manifestations ont également été réprimées par les forces de l’ordre marocaines qui « ont poursuivi les manifestants dans les rues et ruelles usant de moyens répressifs et sauvages et perquisitionné les établissements éducatifs, et les maisons ».

Les forces de l’ordre ont poursuivi, le lendemain, « leur répression et perquisitions des établissements éducatifs » et « dispersé les manifestants par la force en utilisant les bombes lacrymogènes qui ont en blessé plusieurs ».

Après avoir dénoncé « l’attaque sauvage » commise par les forces de l’ordre marocaines contre des civils de la ville d’Assa, le Front Polisario a appelé les Nations Unies à « une intervention immédiate en vue de protéger les citoyens sahraouis et leur garantir leurs droits légitimes en matière de libre expression, de rassemblements et de circulation ».

Il a réitéré son appel pour la libération de tous les détenus politiques sahraouis soulignant la nécessité de faire la lumière sur le sort de 500 disparus et 151 prisonniers de guerre sahraouis et d’appliquer les recommandations issues en 2006 du Haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l’Homme. (SPS)







LULLY CONSEIL : de vins, de... |
le blog du savoir |
Actus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Andalousie
| Nemanor
| Nehemiah The Story